fbpx

La perfection!

Nadine Blanchette
3 juin 2021

BLOGUE COLLABORATIF avec la merveilleuse Chantal Thisdale

La VISION de la PERFECTION selon La Puce!

Alors, il y a une tendance en ce moment qui vise à dénigrer la perfection, ou la notion de la perfection. Aujourd’hui, je désire profondément prends position, car chaque fois que je vois les gens dire de bannir la perfection de leur vie j’en fais de l’urticaire. Je dirais que les attaques faites à ce pauvre mot du dictionnaire frôlent l’intimidation grammaticale !

Je vous le demande, directement: Il vous a fait quoi ce mot au juste ?

Et si au lieu de bannir le mot on revoyait notre perception et notre définition de celui-ci ? On va revenir à la base. Que dit le dictionnaire Larousse sur ce mot ? (oui, j’utilise encore un dictionnaire papier !!!) :

État de quelqu’un, de quelque chose qui est parfait en son genre. Qualité de l’esprit ou du corps portée au plus haut degré. Personne ou chose parfaite.

Donc, si moi j’ai envie de dire :

  • Ce repas était juste parfait !
  • Ce fut une journée parfaite !
  • Wow, mon horaire d’aujourd’hui est parfait !

Je ne crois pas que ce que j’ai énoncé était d’une quelconque façon dénigrante, négative ou malsaine. Je suis convaincue que viser la perfection ne devrait pas être négatif et juger comme tel. Viser la perfection veut en fait dire que l’on souhaite s’améliorer, que l’on veut se développer, que l’on veut se bonifier. Viser la perfection se fait pour chacun à sa façon pour ce qu’il est et veut être. On peut aussi dire : se perfectionner ! Ta-dam ! Mais oui !

On ne doit pas dénigrer un concept, ou un mot, car il nous blesse. Et si on regardait plutôt l’utilisation et l’usage qui en est fait. Peut-être que nous avons un trouble avec la perfection, car cela nous bloque dans notre progression et la finalisation de nos projets. Mais alors, est-ce la faute de la perfection ou de notre vision de ce que la perfection devrait être selon nous ? De la définition que nous en avons faite.

La perfection ne devrait pas être un frein, mais bien une motivation pour avancer. Et la perfection d’aujourd’hui pourrait ne plus l’être dans la minute qui suit. Car c’est un concept subjectif et qui est unique à chacun et malléable selon différents facteurs. Il ne faudrait pas oublier que la perfection ne peut pas être mesurée en comparaison des autres. Car, qu’on se le dise : ma journée parfaite ne le sera pas pour une autre. Mon repas parfait ne sera pas parfait pour un autre.

La perfection c’est une question de perception à chacun, et au lieu de la dénigrer et de dire que ce n’est pas bon, pourquoi ne tenterait-on pas plutôt de retourner à ce que veut vraiment dire ce mot, retourner à sa propre essence et signification ?

La VISION de la PERFECTION selon Chantal Thisdale de PÜRA Biocosmétique.

Comme le dit si bien François Lemay ; « tout est toujours parfait » J’embrasse totalement cette philosophie. Cependant, je constate que le concept de la perfection est souvent associé à un état de perpétuelle insatisfaction que ressentent certaines personnes.

C’est facile de dire que c’est la recherche de la perfection qui nous empêche de passer à l’action dans de nouvelles circonstances, ou encore pire, de se permettre d’accomplir certains rêves.

Se confronter à la nouveauté et à l’inconnu a quelque chose de très inconfortable. Certains auront peur, tellement peur d’être jugé négativement qu’ils préféreront travailler et retravailler leurs idées, leurs projets, jusqu’à l’atteinte de la sacro-sainte perfection. Malheureusement pour eux, comme la perfection n’est nul autre qu’une perception, il y a fort à parier que l’atteinte soit toujours hors de portée. Il devient donc facile de blâmer le concept même de la perfection pour son inaction.

Je suis perfectionniste, je veux vraiment que tout soit parfait. Je vais attendre d’avoir les conditions parfaites pour me lancer. C’est alors, qu’on lui colle l’étiquette négative de perfectionniste. C’est clairement la faute du perfectionnisme !

Pour bien illustrer mes propos, voici un exemple que vous avez sûrement tous déjà vécu. Une personne prépare un bon repas pour les gens qu’il aime. Le repas est maintenant prêt et il sert les assiettes en s’excusant. Premièrement parce que l’on mange un peu plus tard que prévu. Ensuite, de ne pas avoir réussi parfaitement un détail, la sauce par exemple. Il explique à tout le monde comment il a procédé et le fameux pourquoi du retard, et de la sauce qui n’est pas parfaitement réussie.

Pourtant, autour de la table tout le monde le complimente et apprécie le repas. Même la sauce est jugée délicieuse par les convives. Pour eux, ce repas est parfait en tous points. Ils sont réunis, la conversation est agréable et ils mangent de délicieux aliments raffinés préparés avec amour. Pourtant, le cuisinier va manger ce repas sans vraiment profiter de la bonne ambiance et de la bonne compagnie. Parce qu’il est insatisfait du résultat de la fichue sauce. Il va y penser et même en parler tout le long du repas.

La question à se poser est la suivante : est-ce le fait d’avoir visé la perfection pour ce repas qui empêche le cuisinier de l’apprécier tout autant que les convives vous pensez ? Ou bien, c’est le fait d’avoir la mauvaise habitude de toujours voir ce qui manque au lieu de ce qui est ?

Vous savez la fameuse théorie de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. Lorsque l’on y réfléchit comme il faut, le concept de la perfection n’est rien de plus que la perception positive ou négative d’une situation, d’un objet, ou d’une personne. Je dirais même que viser à se perfectionner peut tout aussi bien donner un but à la personne et lui permettre d’accomplir sa mission de vie ou sa raison d’être si vous préférez.

Personnellement, j’adore apprendre de nouvelles choses. Ça me stimule et me motive au plus haut point. Mais ça ne m’empêche aucunement de me sentir satisfaite de ce que je fais, ce que je partage et ce que j’offre aux autres. Comme je suis une personne positive, je vise constamment la perfection et pour y arriver, je fais de mon mieux en toutes circonstances. Cependant j’accepte que mon mieux soit aussi un concept variable de jour en jour et même de minute en minute parfois. Et de ce fait le résultat est toujours parfait pour moi.

Selon ma compréhension, la perfection est donc un état d’esprit bien plus qu’un résultat précis. Il est donc inutile de blâmer ce pauvre mot pour tous vos maux. Il n’a en réalité rien à y voir.

J’ose te poser la question, aimes-tu la perfection ?

Je t’invite à découvrir Chantal Thisdale