fbpx

Piratage du navire La Puce !

Nadine Blanchette
26 février 2020

Jeudi soir 20 février se produit l’abordage de mon navire pour finir en sabordage, et ce, en moins de quelques minutes, pour ne pas dire quelques secondes. Je n’ai eu aucun temps de réaction pour contrecarrer l’attaque. Je n’ai plus d’identité et on a pris possession de mon navire… du moins sur Facebook.

Je m’explique sans métaphores. C’est à cette date que j’ai été victime du piratage de mon compte personnel Facebook Nadine (Puce) Blanchette pour rapidement me voir retirer tout accès en quelques secondes de celui-ci (modification de mon mot de passe et courriel associé) pour ensuite voir la main mise sur ma page entreprise, MON entreprise Planification MLB. Je suis éjecté à titre d’administrateur ainsi que mon conjoint.

Toutes les actions que je devais mettre en place afin d’assurer la sécurité de mon compte étaient en place. Je changeais aussi régulièrement mon mot de passe tel que c’est recommandé. Pourtant, cela s’est produit.

Depuis, j’ai bien évidemment reporté le tout à Facebook. Le résultat étant qu’il y a un duplicate de ma page personnelle qui existe par ce pirate informatique et ma page personnelle a été désactivé par Facebook suite à tout ceci. J’ai fait les démarches requises auprès de Facebook… je suis en attente avec absolument aucun moyen de savoir le statut de ce processus. Pourquoi ? Parce que Facebook se vante d’être une plateforme pour créer des liens entre les gens, qui prônent la communication, mais avec qui il est tout simplement impossible d’avoir de vrai contact, des réponses et des échanges. Ne serait-ce qu’un chat avec une personne en ligne ? Des formulaires avec des FAQ en quantité. On appuie le bouton pour soumettre et ensuite on tombe dans le néant de nouveau.

 

Je vous passe les détails pour la page entreprise, car tout ceci est encore plus nébuleux. Et ce, même si je détiens des factures de publicités Facebook prouvant que celle-ci m’appartient et est ma propriété intellectuelle. Donc, je n’existe plus sur Facebook!

RÉALISATIONS

  • Beaucoup trop d’entrepreneurs ont tendance à centraliser leurs opérations sur Facebook. 
  • Beaucoup trop d’entrepreneurs ont tendance à utiliser l’application Messenger pour tenir des discussions avec leurs fournisseurs et clients.
  • Beaucoup trop d’entrepreneurs croient trop en la portée unique que peut leur apporter Facebook.

En mars 2019, Facebook expérimentait sa plus longue interruption de service. Au courant de l’année, les interruptions ont été plus nombreuses et plus importantes que les années antérieures.

 

Dès ce moment, j’essaie d’expliquer à ma clientèle que nous ne pouvons pas nous fier entièrement à Facebook pour communiquer. Il s’agit d’une question de sécurité et de confidentialité des échanges. Facebook revoit de plus constamment ses règles, ses algorithmes et a été à maintes reprises pointé du doigt pour utiliser les informations des utilisateurs.

Un échange sécurisé et professionnel

 

En fait, Messenger est excellent pour l’échange rapide de messages n’ayant pas de portée ou d’importance cruciale au développement d’un projet, l’aboutissement d’une vente ou autre. J’ai toujours cru que ce mode de communication était parfait pour : confirmer la réception de l’information demandée, confirmer que tout ce qui avait été soumis était conforme ou pour échanger des banalités amusantes, plaisante, mais sans impact.

Présentement, je suis la victime du piratage… ceci aurait pu être un client ou un fournisseur. Nous aurions pu aussi avoir été victimes d’une panne à long terme. Rien n’est garanti. Par contre, ce qui est certain est que l’historique de l’ensemble de mes échanges sur Messenger est présentement inaccessible, complètement perdu dans le néant facebookien. Que ce soit les pièces/documents envoyées, les notes vocales, les photos, etc. Tout est présentement perdu à moins de récupérer éventuellement les accès à ma page.

Cet événement m’a donc encore plus poussé à comprendre l’importance d’utiliser les courriels pour des échanges professionnels pour mon entreprise. Ceci me permet d’être dans un environnement que je contrôle (ou plutôt que je sais contrôlé et sécurisé, car je paie le service que j’ai choisis).

Mon entreprise ne roule pas parce que je suis sur Facebook. Facebook m’aura permis de gagner une visibilité notable que je ne renie nullement, mais mon travail ne dépend pas de mon accès à ma page. Par contre, ceci m’a réveillé sur le fait que je dois m’assurer de ne pas dépendre uniquement d’une seule et unique plateforme.

 

Est-ce que Facebook est ce qui me convient pour mon entreprise ? Oui, bien entendu. Par contre, est-ce que toute ma clientèle possible s’y retrouve ? J’en doute. J’ai donc analysé la situation et convenu que je devais aussi regarder du côté d’Instagram, que j’avoue négliger, mais également Pinterest. Une plateforme bien souvent négligée. De plus, je me suis rendu compte grâce à une formation incroyable de Laurie Audibert (que je vous invite à découvrir ici! Elle est merveilleuse. https://www.facebook.com/laurieaudibert.coaching/) que mon entreprise avait un créneau incroyable que je négligeais en n’y étant pas présente.

Les Imprimables de La Puce sur Pinterest... c'est ici!!!!

Fait notable également, cette année selon les statistiques Facebook a glissé en 3e place pour les sites web les plus utiliser. Il a glissé derrière Google qui demeure en première place et YouTube qui vient de se hisser en 2e place. Bon, je sais, je n’ai pas de chaîne YouTube et ce n’est pas dans un court terme à ma planification.

  • Donc, est-ce que je dénigre Facebook et sa portée ? Nullement !
  • Est-ce que je remets en question l’usage extrême sans considération que nous en faisons ? Tout à fait !

Il faut s’assurer, pour nos entreprises, de travailler avec des outils qui sont fiables et nous permettent de protéger les intérêts de nos entreprises. Facebook, protégera ses propres intérêts avant tout… si quelqu’un a déjà été en contact direct avec un membre Facebook bien vous êtes parmi les 1 % de la communauté. C’est beaucoup dire sur une entreprise qui pourtant prône les rapports humains et la communication facilitée.

Alors, pensez à sécuriser vos modes de communication d’entreprise afin de minimiser les risques pour celle-ci.

Voici 4 raisons que je vous donne pour vous retourner vers les courriels :

  1. Vous pouvez les rédiger d’un clavier à votre ordinateur, et avoir un accès rapide et facile à tous les fichiers de celui-ci.
  2. Vous pouvez envoyer un courriel à une personne sans qu’elle ne soit votre amie Facebook !
  3. Parce que sur les cartes professionnelles, les sites internet et les profils d’entreprise on peut facilement retrouver une adresse courriel d’inscrit… et ce depuis des années.
  4. Parce que votre courriel passe par un système de sécurité que vous contrôlez (ou vous payez pour une protection) avec un archivage possible, une sauvegarde de celui-ci possible. Personnellement, je me suis entourée d’une équipe dans la protection de mes données et de mes courriels avec l’entreprise Sauvegardez-vous d’Annie Major et Jean-François. Et avec Graphix Design Graphique avec Marie-Ève Provencher.

Si le courriel ne vous interpelle pas, pourquoi ne pas regarder du côté d’interface comme Trello ou Asana. J’utilise les deux avec différents clients selon leurs préférences et leurs caractéristiques. Vous avez aussi différents messagerie

Donc, je me répète comme Facebook a été victime de différentes attaques de piratage et d’interruptions de service, sur une base plus fréquente, en plus du scandale de Cambridge Analytica démontrant que Facebook aurait abusé des données de ces utilisateurs ce qui aurait eu pour résultat d’avoir pu influencer les résultats des élections. Vous devez à tout pris considérer mener vos affaires, vos communications importantes, confidentielles et professionnelles sur d’autres modes de communication.

P.S. En terminant, WhatsApp et Instagram appartiennent à Facebook, qui a annoncé qu’il fera une fusion des trois afin de faciliter la communication entre toutes les plateformes. Vous aimiez la messagerie directe comme Messenger et WhatsApp… je vous invite à regarder du côté de ces alternatives : Viber, Signal ou Wickr.